CHRONIQUE | Au bois dormant - Christine Féret-Fleury

12:45:00

Édition : Hachette (Black Moon)
Genre : Policier
Nombre de pages : 346
Date de sortie : 2014


| RÉSUMÉ |

On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire.
Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...


| MON AVIS |

Conte + policier = un mélange qui ne pouvait que me plaire.

J'ai littéralement dévoré ce livre pour plusieurs raisons.

On est vraiment tenu en haleine tout au long du livre, on avance dans l'enquête du Rouet avec les policiers et avec Ariane et on veut vraiment savoir pourquoi ce tueur agit.
J'ai vraiment eu peur pour Ariane jusqu'à la fin.

Il y a beaucoup de référence au conte de la Belle au bois dormant  dans ce livre, mais toujours de manière indirecte.
Bien sur, cette référence est clairement exprimée puisque l'histoire repose sur un tueur en série qui s'inspire de ce conte de par son mode opératoire. Il choisies ses victimes dés la naissance et les tues le jour de leurs 16 ans. 
Les victimes sont blondes, ce qui rappelle le personnage du conte. Il est aussi fait référence aux ronces que l'on peut voir dans le dessin-animé de Dysney.
Mais de manière plus subtile, on vas voir qu'Ariane va rencontrer des femmes que l'ont pourras associer aux trois fées qui veilles sur Aurore dans le conte.
De plus, le dernier paragraphe du livre va également faire référence à ce conte, mais de manière toujours subtile. Mais je ne vous en dis pas plus ...

Certains pourront être rebuté de par le genre qui est policier, mais franchement, il n'est pas très fortement présent.
On suis tantôt Ariane, puis le policier, puis le tueur.
Ainsi, on as plusieurs visions différentes, mais pas seulement celle des policiers et de leur enquête. Je l'associerais plus au thriller.

J'ai quand même un petit couac quant à la fin. Elle est très bien, mais j'aurais imaginé quelque chose de plus "tordu" avec un rapport plus flagrant avec le conte. 

C'est tout de même un très bon livre avec lequel j'ai passé un très bon moment. 
Ma lecture a été très rapide tellement que j'étais prise dans l'histoire.



MA NOTE --> 16/20

You Might Also Like

0 commentaires