CHRONIQUE | 14-14 - Paul Beorn & Silène Edgar

22:31:00

# FRRAT
Édition : France Loisirs
Genre : Historique, Jeunesse
Nombre de pages : 352
Date de sortie : 2015


| RÉSUMÉ
Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...






| MON AVIS | 
Une histoire touchante mais l'aspect Guerre n'est pas assez exploité

Nous suivons Adrien et Hadrien, jeunes garçons de 13 ans. Tous les deux font face aux problèmes de leur âge : amour, famille, études... Mais ils ne vient pas les choses de la même manière et pour cause ; le premier vit en 2014, tandis que l'autre vit en 1914.
Malgré cette distance temporelle, ils vont tous les deux communiquer par courrier et devenir amis ...

J'ai totalement dévoré ce livre.
J'ai beaucoup aimé toute l'histoire et surtout les deux personnages principaux, qui sont à la fois très similaires mais assez différents. 

Adrien est un garçon typique du 21e siècle. Il passe plus de temps à s'amuser qu'à étudier ; pour lui l'école n'est pas importante. C'est un garçon que j'ai trouvé très admirable, très courageux et dévoué envers les personnes auxquelles il tient. Même si au premier abord il apparait assez réservé et peu sur de lui.

Hadrien quant à lui, porte un grand intérêt aux études. Il ne veut pas être comme son père et travailler à la ferme, lui, il rêve de devenir ingénieur. Vivant en 1914, les études sont beaucoup moins accessibles qu'à notre époque, notamment pour les plus pauvres. Il travaille donc très dur pour obtenir une bourse, même si son père n'est pas d'accord quant à sa poursuite d'études. Mais tout comme Adrien, c'est un garçon plein de bons sentiment et d'une générosité extrême.

Leur correspondance va permettre à chacun d'évoluer et de grandir grâce à l'autre. Ils vont tous les deux agir d'une manière différente pour obtenir ce qu'il veulent. 
Ce que j'ai adoré c'est voir la prise de conscience de chaque protagoniste quant à leurs situations. Hadrien doit faire face à la maladie, à la mort, à la pauvreté et bien sur à la guerre. Quant à Adrien, il est confronté à des problèmes moins grave mais qui ont un impact néfaste sur sa vie comme l'échec scolaire, le manque de son père ou le désintérêt de la fille qu'il aime. Chacun va venir en aide à l'autre et j'ai trouvé sa très beau de voir deux personnes vivant à des époques totalement différentes être aussi liées, se comprendre aussi facilement et d'avoir une immense empathie pour l'autre.

Bien évidemment, la guerre est au cœur du roman. Lors de la correspondance des deux garçons, celle-ci n'a pas débutée, on est 8 mois avant son commencement. Du coup, on est pas au coeur de la guerre. Celle-ci est souvent évoquée, les auteurs mettent en avant l'invasion des Allemands et son déroulement mais il n'y a pas de correspondance entre les garçons durant la guerre, ou même après. Tout se passe avant et s'arrête pile avant son début, ce que j'ai trouvé dommage et qui m'a un peu déçue. J'aurais adoré voir comment Hadrien vivait la guerre, ou comment cela se passait pour lui après celle-ci.
Je n'ai pas été bouleversée par ce roman alors que tous ce qui touche aux Guerres me touche profondément. Ici ce n'était pas le but premier des auteurs, il s'agit simplement de montrer les différences entre deux siècles et comment deux personnes peuvent apporter autant l'un à l'autre.

Néanmoins ce livre est pour moi une très jolie histoire qui montre que les préoccupations du siècle dernier et du 21e siècle sont bien différentes. C'est également assez instructif pour les plus jeunes lecteurs et je pense que c'est un roman qu'il est très pertinent de faire lire aux enfants. Il n'y a rien de choquant, de terrible ; c'est joliment fait, joliment présenté ; et on apprend des choses ! (brièvement, mais quand même)

La fin est très surprenante, je ne m'attendais pas à cette révélation et j'ai trouvé ça parfait. C'était une belle conclusion même si comme dit plus haut, j'aurais aimé que les deux garçons correspondent encore au-delà du commencement de la Grande Guerre.

MA NOTE --> 17/20

You Might Also Like

0 commentaires