CHRONIQUE | The Revolution of Ivy - Amy Engel

18:36:00

/!\ RISQUE DE SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE PREMIER TOME /!\
Chronique du tome 1 ici


Édition : Lumen
Genre : Dystopie, Jeunesse
Nombre de pages : 342
Date de sortie : 5 mars 2015

RÉSUMÉ | 
Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?
J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

| MON AVIS | COUP DE CŒUR ♥
Une suite et fin à la hauteur du premier tome

En se sacrifiant pour sauver Bishop, Ivy a tirée un trait sur sa vie à Westfall, sur sa famille, et sur l'homme qu'elle aime. 
Désormais, elle est seule derrière la Barrière. Elle doit survivre.

Comme dit dans ma chronique du premier tome, il fallait que je saute immédiatement sur la suite. Et c'est chose faites. Et encore une fois, c'est un coup de cœur.


"Fille. Épouse. Tueuse. Traîtresse. Ce sont toutes d'anciennes versions de moi. 
A partir de maintenant, je deviens une survivante."

Pour beaucoup, ce deuxième et dernier tome est en-dessous du premier. 
Je les comprend, car c'est vrai que le début est assez lent car Ivy est seule et doit trouver de quoi survivre. C'est lent dans le sens où le contexte est différent, mais il se passe quand même pas mal de chose durant cette partie-là. Certes, on a pas les mêmes choses que dans le tome 1 ; on a pas ce compte à rebours, cette mission, cette relation compliquée entre Ivy et Bishop. C'est différent oui, mais ça n'en est pas pour autant mauvais.
Personnellement, je trouve que The Revolution of Ivy est amplement à la hauteur de The Book of Ivy.

J'ai vraiment rien à reprocher à ce tome et je ne pense même pas que j'aurai pu espérer mieux. Pour moi c'était parfait d'un bout à l'autre ! Je ne me suis pas ennuyée, il y a eu de l'action et des rebondissements là où il fallait, il s'est passé des choses auxquelles je ne m'attendais pas du tout, j'ai eu peur, j'ai eu la gorge nouée, mais j'ai aussi ressenti de la joie lors des moments de bonheur. C'est pleins de choses qui se chevauchaient, qui mêlaient des émotions diverses.


"Une fille qui me rend heureux, ça ne m'intéresse pas. C'est toi que je veux."

Les personnages étaient encore mieux que dans le premier tome.
Quand on vois la femme que devient Ivy, et la jeune fille qu'elle était dans le tome 1 ; l'évolution est frappante. En se retrouvant seule pour la première fois de sa vie elle n'a d'autre choix que d'apprendre à se débrouiller et à penser par elle-même. C'est difficile, mais c'est juste superbe de voir ce dont elle est capable ensuite. En finissant le premier tome, on la quitte détruite car elle a tout perdu. Elle tente donc de tirer un trait sur cette ancienne vie, et de s'en construire une autre. Le chemin pour y arriver ne sera pas facile, et peut-être n'y arrivera-t-elle pas, en tout cas elle fait tout pour. J'ai été impressionnée par sa force, sa volonté et son courage ; j'ai été profondément touchée par la détresse de sa situation, par sa solitude et sa perte ; mais j'ai surtout été heureuse de voir celle qu'elle était devenue.
Bishop n'est pas laissé pour compte dans cette histoire, comme vous vous en doutez forcément. Mais comment il entre en jeu dans ce tome, ça je vous laisse le découvrir. Sachez juste que Bishop lui aussi va s'affirmer davantage, montrer des aspects de sa personnalité qu'on avais juste entraperçus. Cela confirme juste que Bishop est un homme parfait... Mais plus sérieusement, j'ai adoré le découvrir encore plus, avoir encore plus d'empathie pour lui, l'aimer encore plus. Bref, je ne m'étale pas plus à son sujet car ce ne serait que des louanges.

Ivy et Bishop resteront longtemps je pense parmi mes personnages préférés, et surtout mes couples préférés. Pour moi ils sont indissociables et c'était leur destin d'être ensemble.
Leur relation est si spéciale. D'abord contrainte, puis interdite. Ici elle prendra un autre tournant que je vous laisse découvrir. Sachez juste que j'ai eu des frissons, j'ai eu le ventre noué, je ne pouvais m'empêcher de sourire ou d'avoir les larmes aux yeux lorsqu'ils étaient ensemble. Bref, je les aimes vraiment énormément.


"La meilleure façon, peut-être, d'honorer l'amour entre nos parents, c'est de tenter d'écrire une fin différente à leur histoire."

On vas aussi rencontrer d'autres personnages, qui prendront une grande importance. Je l'ai ai adoré et j'ai surtout aimer la relation qui les unit à nos personnages principaux. Je vous taie leur identité mais vous découvrez vite de qui il s'agit. 

Mais cette histoire n'est pas juste une romance, c'est aussi une dystopie excellente. 
On sais que le père et la sœur d'Ivy ne laisseront pas tomber leurs plans, mais on se doute aussi que d'une manière ou d'une autre, cette "guerre" devra prendre fin. Comment ? Ca je n'en dirai pas plus.
Ce que je peut dire c'est que tout ce qui va se passer m'a extrêmement surprise, j'étais sur les fesses et je n'imaginais pas cela. Il va se passer des choses très dures, très brutales et violentes. Ce qui est sur, c'est que Westfall ne sera plus jamais le même, et qu'Ivy et Bishop n'en ressortiront pas indemnes.

Un mot rapide sur la fin pour terminer cette chronique.
Je l'ai adorée. C'était ni trop bisounours, ni trop brutal. pour moi c'était parfait.
Mention spéciale pour l'épilogue qui à mon sens était vraiment la bonne conclusion pour cette histoire. 
J'ai refermé le roman avec les larmes aux yeux et un sourire béat sur mon visage. 


Je peut vous dire que The Book of Ivy fait maintenant partie de mes sagas favorites !

"Tous les secrets que j'ai gardés sont comme les couches d'un oignon. On épluche, on épluche, et il y en a toujours un en réserve."

You Might Also Like

0 commentaires