CHRONIQUE | Red Hill - Jamie McGuire

15:08:00

Édition : J'ai Lu - EBook
Genre : Post-apocalyptique, Horreur, Romance
Nombre de pages : 382
Date de sortie : 23 septembre 2015


RÉSUMÉ | 
Scarlet est divorcée et mère de deux petites filles. Les élever seule est un combat quotidien qu’elle mène avec ténacité.
Marié depuis plusieurs années à une femme de plus en plus distante, Nathan n’a qu’un vague souvenir de ce qu’est l’amour. En revanche, sa petite Zoe le comble de bonheur tous les jours.
Miranda, elle, n’a qu’une préoccupation : l’organisation d’un week-end à la campagne avec sa sœur Ashley et leurs copains respectifs.
Lorsque leur monde s’effondre, ces personnages ordinaires vont devoir affronter l’extraordinaire. Il leur faudra prendre en main leur destin pour avoir une chance de survie.Mais qu’arrive-t-il quand ceux pour qui vous êtes prêt à mourir sont aussi ceux qui peuvent vous détruire… ?


| MON AVIS | 
Une histoire pas mal, mais beaucoup de défauts !

Nous suivons trois personnages principaux : Scarlet, qui vient de confier ses deux filles à son ex-mari ; Nathan, qui doit gérer ses problèmes de couple tout en préservant sa fille ; et Miranda, adolescente qui s’apprête à passer un week-end avec sa sœur et leurs petits-amis.
Tous vaquent à leurs occupations habituelles quand l'épidémie se propage, plongeant le monde et ses habitants dans une totale confusion : les morts se réveillent, et ils ont faim.
Alors, quand la fiction devient leur réalité, ils vont devoir prendre leur destin en main. Des personnages qui ne se connaissaient pas vont alors être réunis pour survivre.

"Regarder un film de zombies était une chose, regarder des zombies défiler sous votre fenêtre en était une autre"

Je ressort plutôt mitigée de cette lecture : j'ai beaucoup aimé, j'ai été emballée par l'histoire, l'univers et les personnages ; mais beaucoup de points négatifs, de défauts m'empêchent d'apprécier totalement ce roman.


Passons d'abord à ce que j'ai aimé.
J'avais découvert Jamie McGuire avec Beautiful Disaster, un NA à l'opposé total de Red Hill ; du coup, j'étais vraiment curieuse de voir comment elle se débrouillait dans un tout autre genre. Et c'est vrai que c'est plutôt réussi. L'univers est vraiment bien, très visuel et très proche de The Walking Dead où la survie est mise au premier plan et où finalement, les zombies ne sont pas les plus importants.
Les zombies sont vraiment bien décris, les scènes "horrifiques" où des humains se font dévorer ou se transforment sont vraiment très visuelles de sorte que l'on imagine très bien les choses et qu'on a peur nous aussi. L'auteure n'hésite pas à tuer des personnages importants, auxquels on s'est attachés, et ça j'ai beaucoup apprécié parce que l'on es surpris lorsque cela arrive, on es anéantis, terrifiés, dévastés. Sur ce point là, franchement, je n'ai rien à dire.

Les personnages sont vraiment intéressants, et vont tous être touchés de manières différentes par cette apocalypse zombie.
Scarlet travaille à l'hôpital au moment où l'épidémie éclate, tout va très vite et elle comprend qu'il faut fuir. Elle va alors tenter de se rendre chez son ex-mari où ses deux filles se trouvent ; mais le chemin va être plus compliqué que prévu. C'est cette trame-là que l'on vas avoir la majorité du temps avec ce personnage. C'est une situation qui va lui faire faire des choses dont elle ne se serait jamais cru capable et qui va même parfois la pousser vers la folie. C'est le dévouement de Scarlet qui m'a plu car on vois vraiment comment une mère peut agir pour sauver ses enfants, sans jamais baisser les bras.
Nathan est également parent d'une petite fille, pour qui il donnerait tout. En mauvais termes avec sa femme, c'est pour le bien être de son enfant qu'il reste marié. Quand l'alerte est donnée, il n'a qu'une chose en tête : mettre sa fille à l'abri du danger. Heureusement, il va tomber sur beaucoup de personnes qui l'aideront à survivre et à affronter ce nouveau monde. Là aussi, son personnage est intéressant pour les mêmes raison que Scarlet : c'est son enfant qui passe en premier, rien d'autre. Il va se transformer en "guerrier" mais en tentant de rester lui-même ; même si pour survivre, il faut changer.
Miranda, sa sœur et leurs petits-copains, sont sur la route lorsque les zombies apparaissent. D'un naturel plutôt réservé, elle va vite prendre la tête du petit groupe et tenter de les sauver. J'ai adoré ce personnage qui est mon préféré. Elle va prendre les décisions pour le bien de tout le monde, elle va devoir garder la tête froide, ne pas céder à la panique et rester forte alors que les autres sont persuadés qu'ils n'ont aucunes chances. J'ai aimé voir l'évolution de ce personnage, et surtout de voir que malgré l'apparence de chef qu'elle se donne, elle a ses doutes, ses craintes et ses peurs. 
D'autres personnages font également partie de l'histoire, mais ce serait trop long de vous parler de tous. Même s'ils sont nombreux, ils ont tous leur importance et ce que j'ai surtout apprécié, c'est que même s'ils sont présents seulement quelques pages, Jamie McGuire réussie à nous les faire aimer et à nous attacher à eux. Et c'est ça qui rend la mort de personnages, même secondaires, tragique.
Sachez tout de même que j'ai également adoré le personnage de Joey. Miranda et Joey sont pour moi les meilleurs de tous.


"J'avisai des parents portant leurs jeunes enfants ou en tirant de plus âgés par la main. A deux reprises, des piétons me prièrent de m'arrêter pour leur porter secours, mais, dans les films, s'arrêter précédait une mort certaine, et je n'avais que dix-huit ans. J'ignorais combien de temps nous pourrions survivre, mais il était hors de question que je meure le premier jour de cette putain d'apocalypse zombiesque."
Miranda.

Et maintenant ce qui m'a déplu dans ce roman ! C'est peut-être rien pour vous, mais personnellement ça a vraiment joué dans mon appréciation globale.

Le premier truc, vraiment pas crédible, c'est la propagation de l'épidémie. 
En gros, ça fait ça : 8h00 je vais au travail, j'entend qu'il y a une épidémie à la radio, mais tout va bien, tout est comme d'habitude - 10h00 oh mon dieu, il y a des zombies partout, le monde tel que nous l'avons connu deux heures plus tôt n'existe plus, l'armée a même eu le temps de barricader les villes et les zombies ont mangés la moitié des gens. 
J'exagère bien sur, mais c'est vraiment l'impression que j'ai eu, et pour moi c'était trop rapide. Mais bon, au moins l'auteur va directement au cœur de son sujet.

Deuxièmement : plusieurs fois j'ai eu l'impression que pour les personnages, qu'il y ait des zombies, c'était presque normal, comme s'ils s'y étaient toujours attendu. Ils ne paniquent pas, comme si le fait d'avoir déjà vu ça dans des films rendait la réalité moins affreuse, et les rendait près à tuer du zombie.
Et dans le même sens, au moment où ils vont enfin trouver où se mettre à l'abri, c'est comme si les zombies n'existaient plus, et qu'ils étaient hors d'atteinte. Mouais, enfin Rick aussi se croyait à l'abri dans la ferme d'Hershel hein...

Troisièmement, et le pire reproche de tous : la fin. 
Pour moi, la fin d'un roman doit absolument être réussite. Dans le cas contraire, ça me gâche toute la lecture. Et c'est ce qu'il s'est passé ici.
Je n'ai pas du tout trouvée cette fin crédible, mais alors vraiment pas du tout. On as des événements importants et dramatiques qui se produisent en toute fin, qui m'ont vraiment fait fondre en larmes et qui étaient juste géniaux. Ça aurait du s'arrêter là, et j'aurais juste dis WOW!. Mais non, il y a eu un épilogue... C'était trop une fin bisounours pour moi, et je me répète, vraiment. pas. crédible. du. tout.

Cette chronique est déjà bien assez longue, je vais donc m'arrêter là. 
Ne vous arrêtez pas à mon simple avis et aux reproches que j'ai fais au roman. Au niveau zombies, je suis pas très objective car pour moi The Walking Dead, c'est la base. Et quand on me dis "zombies", c'est tout sauf une fin heureuse qui me vient à l'esprit. Alors forcément, beaucoup de détails n'ont pas été à mon goût, mais ça ne veut pas dire que ce ne sera pas du votre.  

MA NOTE --> 15/20

You Might Also Like

3 commentaires

  1. J'ai bien aimé Beautiful Disaster. Je pense que je me laisserais tenter car, comme toi, j'aimerais voir ce que donne l'auteur dans un autre registre.

    RépondreSupprimer
  2. J'hésite toujours à lire ce livre, ton avis me donne autant envie de le découvrir que de le garder dans un coin de ma tête encore un moment :p

    RépondreSupprimer
  3. A mon avis, je ne vais pas tarder à le lire! J'adore les zombies mais si le manque de crédibilité pêche un peu, ça va être dur de pleinement l'apprécier. Je reviendrai quand je l'aurai lu ^^

    RépondreSupprimer