Pourquoi elle a aimé et moi non : Stepbrother de Penelope Ward | Absinthe&Emotions

11:29:00


Victoria et moi-même, n'avons pas du tout le même avis suite à notre lecture de Stepbrother. Effectivement, si vous avez vu ma chronique, vous savez que je l'ai quasiment détesté. Alors pour vous présenter l'oeuvre sous un nouvel angle, nous allons chacune vous exposer pourquoi nous l'avons aimé ou non. 
N'hésitez pas à nous partager votre avis !


Aaahh ce livre, quelle torture. 
Je ne vais pas m'étaler des lignes et des lignes à vous expliquer pourquoi je n'ai pas aimé ce roman ; pour cela je vous renvois à ma chronique ici.
Mais pour faire bref, je vais simplement dire que pour moi, ce livre est d'une grande vulgarité, a des personnages très antipathiques, que des pseudos excuses venant perturber la relation sont sans queue ni tête, et qu'il n'y a aucune subtilité. 
C'est vrai, c'est un peu dur comme avis, mais je n'ai sincèrement pas aimé. Certes, comme toutes les romances, il se lit facilement et rapidement, mis j'ai eu envie de claquer les personnages du début à la fin. 

Mais mon plus gros regret concerne surtout le sujet du livre : une relation entre une fille et son demi-frère, par alliance. C'est un thème qui m'attire beaucoup, mais qui est mal exploité dans ce roman. Les deux personnages se détestent au début, mais se sautent dessus dés la page précédente ; et quand tout tourne à la catastrophe, les excuses avancées sont tout bonnement ridicules et pas crédibles. 
Et puis sincèrement, si vous voulez une romance avec ce thème-ci, jetez-vous sur DIMILY d'Estelle Maskame, qui a tellement tout bon par rapport à Stepbrother ! Peut-être que mon avis négatif viens de là d'ailleurs ; puisque j'ai tellement adoré DIMILY, je n'ai pas pu m'empêcher d'y comparer Stepbrother.




Au départ, je ne m'attendais pas à être transportée plus que ça par ma lecture. Au final, j'ai dévoré ce livre d'une seule traite. Pour moi tout était parfait. L'histoire est divisée en deux grandes parties et j'ai adoré voir évoluer la relation si particulière de Greta et Elec. J'avais peur que l'on soit trop vite jeté dans le bain du genre à boucler leur rencontre en 2 chapitres, mais en réalité pas du tout. Une partie est dédiée à leur adolescence, du temps où ils vivent ensemble. La seconde se passe sept ans plus tard et c'est à ce moment qui toute l’empathie que je pouvais avoir avec Greta s'est intensifiée.

Au début, Elec est juste insupportable avec Greta, mais petit à petit on voit des liens et des affinités se créer. Puis la séparation est inévitable et ça vous déchire le cœur. Si j'ai passé mon temps à rire pendant la première partie, j'ai passé la seconde avec les larmes aux yeux. Penelope Ward nous met face à des personnages torturés par des choix qu'ils ont fait et ont encore à faire. Elec est un personnage assez intrigant, on découvre un peu plus sa personnalité en même tant que Greta. On sait qu'il n'a pas de bons rapports avec son père et qu'il se passe quelque chose du côté de sa mère. Quand on obtient enfin les réponses à nos questions, on se rend compte que Penelope Ward avait bien préparé son coup. L'auteure nous donne petit à petit les éléments qui nous permettent de comprendre les choix d'Elec.

Bref, j'ai tout simplement adoré Stepbrother. A  partir du moment où je l'ai ouvert, je ne l'ai plus reposé avant de l'avoir fini !

(sa chronique ici)

You Might Also Like

0 commentaires